search
top

Les cheveux

Les cheveux : un point de vue yogique

  • La couronne de la gloire : Les cheveux longs sont un grand cadeau de la nature pour gérer l’énergie. Le mieux pour les cheveux est de ne pas les couper et de les attacher au sommet de la tête dans un « nœud rishi » au centre solaire pour concentrer l’énergie solaire sur la glande pinéale. Cela améliore la montée de la kundalini. Le phosphore et la vitamine D sont tirés de l’énergie solaire via les cheveux. Ensemble, ils passent dans les cheveux via les ojas, le liquide rachidien dans lequel flotte le cerveau. Les cheveux sont composés de protéines. Une quantité d’énergie vitale énorme s’accumule dans le cuir chevelu qui pousse ces lignes de protéines dans l’environnement, en dehors du corps. Si on laisse pousser les cheveux complètement, cela apporte beaucoup d’énergie au cerveau. De plus, l’énergie utilisée, pour continuer à faire pousser les cheveux du fait des coupes de cheveux continuelles, sera économisée et redirigée vers d’autres fonctions du corps. La nature a placé une abondante quantité de cheveux là où fonctionnent les glandes majeures. Il y a une relation vitale entre les cheveux, les hormones et le fonctionnemnt électromagnétique du corps. Les poils sous les bras, sur les jambes, les sourcils sont aussi là pour une raison. Ils aident à maintenir la santé électromagnétiqe du corps, comme une antenne subtile pour l’aura, augmentant la sensibilité aux subtilité de la vie. Cela augmente la confiance en soi, la radiance et la grâce.
  • La barbe : La barbe chez un homme couvre le nerf pranique sur le menton contrôlé par la Lune. Le système nerveux d’une femme peut gérer l’effet de la Lune mais pas le système nerveux d’un homme.
  • Les soins des cheveux : Maintenez les cheveux avec de l’huile pour qu’ils soient normaux et sans pellicules. Brossez-vous les cheveux avec une brosse en poil naturel ou un peigne de bois, deux fois par jour pendant 5 minutes.
  • La frange : L’os du front est poreux et fonctionne pour transmettre la lumière à la glande pinéale. Couper les cheveux avec une frange empêche ce processus. Quand Ghenghis Khan conquit la Chine, il ordonna que toutes les femmes se coupent les cheveux et qu’elles portent une frange sur le front. Il savait que ça les rendraient timides et subjuguées.

Extrait du KRI/Manuel de Formation Internationale d’Enseignant de Kundalini Yoga (selon l’Enseignement de Yogi Bhajan), Niveau 1, p 249…

top